J’ai dit à Thibaud tu prendras la parole et on verra bien ce qui se passe

« Je pars d’un point et j’essaie d’aller le plus loin possible. »

John Coltrane

IMG_0444


Création les 11, 12 et 13 décembre 2018 à la Comédie de Caen – CDN de Normandie


Une pièce de François Lanel

Avec Thibaud Croisy

Collaborations artistiques : Elise Simonet, Vera Martins, Olivier Brichet et Jean-Baptiste Julien

Le principe de la pièce est simple. Il consiste à donner la parole librement à Thibaud Croisy pendant 50 minutes. En rentrant sur scène, il a la consigne stricte de ne pas savoir ce qu’il va dire ni ce qu’il va faire.

L’enjeu est de mettre en résonance un ensemble d’intuitions que l’on ne penserait pas spontanément rapprocher les unes des autres. Des « choses » qu’on arrange et qui s’accordent entre elles : des souvenirs, des images, des voix, des sensations… À l’étrange cohérence.

Tout s’élabore à partir de la prise de parole singulière, subversive et subtile de Thibaud Croisy.

Le spectacle est élaboré sur le principe d’une digression continue, imposant ainsi de ne pas connaître ce qui va suivre. C’est une véritable prolifération de possibles, avançant au rythme des surprises et des variations sensibles révélées par le plateau.

Je souhaitais travailler avec une personne excitée à l’idée de sauter dans le vide. J’avais dit à Thibaud : « tu prendras la parole et on verra bien ce qui se passe ! » Sachant très bien parler pour ne rien dire et passer du coq à l’âne, Thibaud fait évoluer les sujets, les temporalités, le degré de fiction de ce qu’il raconte… Transparaît ainsi son paysage mental. Toutes les modulations de sa parole ne cessent d’exprimer la complexité, la richesse et l’infini vertige des mouvements de sa pensée. Il manipule à merveille les possibilités du langage, cette matière composite, en proie à l’aléatoire, fatalement vivante.

François Lanel

PRODUCTION

Coproduction : Comédie de Caen / CDN de Normandie.

Soutiens : DSN / Scène Nationale de Dieppe, L’Aire Libre (Saint-Jacques-de-la-Lande), Théâtre de Chelles, Théâtre des Bains-Douches (Le Havre), L’Étincelle (Théâtre de la ville de Rouen), la Cité/Théâtre (Caen), Théâtre Paris-Villette – Le Grand Parquet.

Soutiens institutionnels : DRAC Normandie, Conseil Régional de Normandie, Conseil Départemental du Calvados, Conseil Départemental de la Manche (résidences aux Fours à Chaux de Regnéville-sur-Mer), Ville de Caen, ODIA Normandie et ONDA. La compagnie est associée aux Ateliers Intermédiaires (Caen)