TUNING – création automne 2018

« Je pars d’un point et j’essaie d’aller le plus loin possible. »

John Coltrane

Conçu et mis en scène par François Lanel. Écrit avec, au plateau, Thibaud Croisy. Avec la collaboration artistique d’Elise Simonet (distribution en cours).

Thibaud est seul en scène. Il raconte que lundi, ne sachant pas quoi faire de sa journée, il décide de sortir de chez lui et de se rendre place Constantin Pecqueur. C’est là, dans la librairie de son quartier, qu’il tombe sur les Mémoires du Général De Gaulle. Thibaud ne connaît pas l’écrivain et décide d’acheter le livre dans la collection La Pléiade. 1648 pages, 69 euros, ok. Dès les premières pages, il est intrigué par un épisode clé de l’enfance du petit Charles. A Lille, le 27 novembre 1896, il répète ses leçons de piano sous la surveillance de la bonne Martine qui récure la baignoire dans la pièce d’à côté. Mais Schumann l’ennuie. Lui vient alors l’idée de faire une fugue…

A propos de Tuning

Le terme « tuning », avant d’être rattaché au monde de l’automobile (personnalisation & optimisation des performances des véhicules), est issu du verbe anglais « to tune » qui signifie « accorder » (pour les instruments de musique). Il y a donc un lien évident entre le nom de la compagnie, L’Accord Sensible, et le titre de cette nouvelle création.

Avec Tuning, il s’agit une nouvelle fois de mettre en résonance un ensemble d’intuitions que l’on ne penserait pas spontanément à rapprocher les unes des autres. Des « choses » que l’on cherche ou qu’on laisse s’accorder entre elles : des pensées, des anecdotes, des souvenirs, des images, des voix, des sensations… A l’étrange cohérence.

C’est une « écriture de plateau ». Le texte et le spectacle s’élaborent en même temps, à partir de la prise de parole singulière, subversive et subtile de Thibaud Croisy. C’est un jeu de construction à deux, Thibaud depuis le plateau et moi en regard, chacun orientant l’autre à sa manière.

Le spectacle est élaboré sur le principe d’une digression continue, imposant ainsi de ne pas connaître ce qui va suivre. C’est une véritable prolifération de possibles, avançant au rythme des surprises et des variations sensibles révélées par le plateau. Une règle qui pourrait rappeler celle du « cadavre exquis », à ceci près qu’avec Tuning, tout est très lié. Les coutures sont peu visibles. Tout coule assez naturellement. Et si le hasard est accepté et l’improvisation assumée, le spectacle n’en reste pas moins très construit.

Il est question dans Tuning de la vie du Général de Gaulle : son enfance, ses doutes, ses relations amoureuses, son quotidien, son rapport au pouvoir… Cette figure historique majeure, reconnue par certains comme le plus grand français de tous les temps, est incarnée par Thibaud Croisy de manière totalement décomplexée. Cependant, le premier sujet de la pièce reste le théâtre et tout particulièrement la parole. Je souhaitais travailler avec une personne capable de sauter dans le vide, excitée à l’idée de se confronter à l’inconnu. Je cherchais un comédien aussi volubile qu’adroit avec le langage, aimant parler et sachant manier la rhétorique : le parler pour ne rien dire, la langue de bois, le charabia… En passant continuellement du coq à l’âne, Thibaud parvient à raconter une histoire. C’est une performance, presqu’un exercice de style. Mine de rien, il fait évoluer les sujets, les temporalités, les situations, les registres du langage, la relation avec les spectateurs, l’ambiance, la fiction, le type de théâtre, les personnages… Tout se métamorphose, évolue sans cesse, selon les mouvements et le rythme de sa pensée. La parole de Thibaud fait ainsi apparaître un paysage mental inouï, en prise avec une Histoire invraisemblable. Il manipule à merveille les possibilités du langage, cette matière composite, en proie à l’aléatoire, fatalement vivante, bien « tunée ».

 François Lanel

Une production de L’Accord Sensible. Coproduction Comédie de Caen – CDN de Normandie. Soutiens : DNS – Scène Nationale de Dieppe, L’Aire Libre (St Jacques de la Lande), Théâtre de Chelles. Soutiens institutionnels : Conseil Régional de Normandie, Conseil Départemental de la Manche (appel à projet Résidences d’Artistes aux Fours à Chaux de Regnéville sur Mer).